Girona , la Florence Catalane

Si le climat, plus continental que celui de Perpignan, peut jeter un froid,  la chaleur des couleurs  des maisons penchées sur l’Onyar contrecarre une certaine influence atlantique. Dès les premiers abords de Girona, le vert devient omniprésent.  La pluie venue de l’océan, ne rencontre pas de hautes barrières montagneuses et apporte ses bienfaits  à la végétation environnante. La pierre arrosée, elle aussi, s’en ressent adoucie et vient refleter une lumière diffuse empreinte d’une certaine douceur de vivre. D’une mélancolie aussi. De celle qui véhiculent les belles images du passé. A Girona, elles se trouvent particulièrement abondantes, enluminées des riches épisodes de son passé prestigieux.

La ville aux mille sièges 

Les pages de l’histoire s’écrivent en sang et or. Trop belle, trop convoitée, la ville se défend et se protège par le biais de ses murailles. Dans la partie haute de la vielle ville, on peut s’y promener au dessus pour  profiter d’une vue, elle bien imprenable. Surnommée un peu trop hâtivement la ville au mille sièges, elle subit némmoins les avances et assauts de ses prétendants à treize reprises. La belle ne se livre pas facilement. De nos jours, encore, elle ne se découvre que  “poc a poc”. Elle s’aborde près d’un des quatres cours d’eaux qui la traverse. Comment résister au charme  de ses maisons seulement hautes en couleurs qui débordent pour mieux se refleter dans son miroir aquatique Une fois l’obstacle liquide franchi, on accède au “barri Vell” lieu preservé, secret, objet de bien des convoitises. Plusieurs ponts vous rendent l’accès possible. Première surprise, l’un d’entre eux porte le nom d’Eiffel. Le célébre ingénieur, s’est lui aussi lancé à la conquète de la ville en y dressant un de ses premiers ouvragest, juste un peu avant de projeter sa tour dans le ciel  de Paris.

La ville lumière

Autre curiosité, preuve de son exceptionnel dynamisme, Girona représente la seconde ville,après Londres à connaitre l’éclairage publique éléctrique. L’occassion de mettre les plein feux sur les bijoux qu’elle renferme. Sa cathédrale Santa Maria, possède la nef la plus large du monde. L’escalier monumental qui permet l’accès au magnifique portail baroque, grimpe au ciel encadré de magnifiques residences seigneuriales médiévales. Ne manquez surtout pas de visiter les bains arabes, construïts à l’époque gothique, ni “el Call”, le quartier juif. Véritable dédale de passages escarpés, le quartier abrite le centre Bonastruc, musée de l’hisoire des juifs catalans. A 90 kms de Perpignan. L’extraordinaire richesse du patrimoine de Girone représente une destination de rève pour tous les amateurs de pierres baignées par de douces lumières.