décembre 17th, 2012

Lleida, Se remonter le moral au coeur de la dépression centrale

Aller au bout de la Catalogne, c’est en quelque sorte aller au bout de nous-mêmes. Trop largement méconnue, la capitale du Ségria vous réserve un joli paquet cadeau, ça tombe bien, c’est bientôt Noël.

Capitale de l’intérieur.

Lleida doit son nom à la tribu locale et Ibère des Ilergetes. Le chef Indibil et son frère Mandoni restent les emblèmes de la lutte contre les romains, deux vercingetorix pour le prix d’un. Les membres de la fratrie s’illustrent au cours de combats contre Scipion devenu l’Africain en quittant l’Hispanie. Indibil connaîtra le même destin que le chef des gaulois et laissera la place à la civilisation romaine mais 150 ans plus tôt que pour les Arvernes. Lleida doit peut être à son passé rebelle, son visage polyfacétique, fière et secrète.  Mais attention …

Lire la suite…

Eliane Comelade

Un visage qui tient de la porcelaine, qui exprime la douceur mais aussi la solidité, la détermination, la résistance à toutes les agressions. Une vie passée dans l’ombre des bibliothèques pour mettre à la lumière des archives trop longtemps à l’abri des regards. L’existence brillante d’Eliane Comelade commence pendant les heures les plus sombres de notre histoire. L’innocence de l’enfance brisée par la guerre et ses conséquences. Fille d’instituteur à la sauce Jules Ferry, Eliane vit les années d’avant-guerre dans un milieu rigoureux respectant aussi bien les valeurs familiales que celles de la république et de la laïcité.

La première fêlure de cette vie préservée arrive en février 39 au moment de …

Lire la suite…