décembre 2012

Calella de Palafrugell et le rythme de Cuba

Destination privilégiée de la bourgeoisie barcelonaise, Calella ne représente qu’un des nombreux accès sur la mer possibles à partir de  Palafrugell. Confortablement installés aux premières loges avec vue sur mer, à l’ombre des arcades, nous assistons à un concert de sensations qui commence par…

Lire la suite…

Girona , la Florence catalane

Si le climat, plus continental que celui de Perpignan, peut jeter un froid,  la chaleur des couleurs  des maisons penchées sur l’Onyar contrecarre une certaine influence atlantique. Dès les premiers abords de Girona, le vert devient omniprésent.  La pluie venue de l’océan, ne rencontre pas de hautes barrières montagneuses et apporte ses bienfaits  à la végétation environnante. La pierre arrosée, elle aussi, s’en ressent adoucie et vient refleter une lumière diffuse empreinte d’une certaine douceur de vivre. D’une mélancolie aussi. De celle qui véhiculent les belles images du passé. A Girona, elles …

Lire la suite

Lleida, Se remonter le moral au coeur de la dépression centrale

Aller au bout de la Catalogne, c’est en quelque sorte aller au bout de nous-mêmes. Trop largement méconnue, la capitale du Ségria vous réserve un joli paquet cadeau, ça tombe bien, c’est bientôt Noël.

Capitale de l’intérieur.

Lleida doit son nom à la tribu locale et Ibère des Ilergetes. Le chef Indibil et son frère Mandoni restent les emblèmes de la lutte contre les romains, deux vercingetorix pour le prix d’un. Les membres de la fratrie s’illustrent au cours de combats contre Scipion devenu l’Africain en quittant l’Hispanie. Indibil connaîtra le même destin que le chef des gaulois et laissera la place à la civilisation romaine mais 150 ans plus tôt que pour les Arvernes. Lleida doit peut être à son passé rebelle, son visage polyfacétique, fière et secrète.  Mais attention …

Lire la suite…

Eliane Comelade

Un visage qui tient de la porcelaine, qui exprime la douceur mais aussi la solidité, la détermination, la résistance à toutes les agressions. Une vie passée dans l’ombre des bibliothèques pour mettre à la lumière des archives trop longtemps à l’abri des regards. L’existence brillante d’Eliane Comelade commence pendant les heures les plus sombres de notre histoire. L’innocence de l’enfance brisée par la guerre et ses conséquences. Fille d’instituteur à la sauce Jules Ferry, Eliane vit les années d’avant-guerre dans un milieu rigoureux respectant aussi bien les valeurs familiales que celles de la république et de la laïcité.

La première fêlure de cette vie préservée arrive en février 39 au moment de …

Lire la suite…